Qu’est-ce que la kinésiologie ?

La kinésiologie, du grec ancien κίνησις, kínêsis,  » mouvement » et λόγος, lógos, « l’étude de la science » autrement dit étymologiquement  » la science du mouvement  » est une technique de rééquilibrage psycho-corporelle, destinée à favoriser un état d’équilibre et de bien-être .C’est une méthode holistique, qui bien sûr ne se substitue à aucune méthode médicale ou paramédicale, ni à aucun traitement sans avis médical, fondée dans les années 60 aux USA et apparue en France dans les années 80. Elle utilise un principe simple, le corps a une mémoire que l’on peut interroger grâce au test musculaire. Cela permet de comprendre les raisons et les enjeux du probléme qui conduit la personne à consulter, et d’essayer ensuite de l’améliorer, voire de le corriger. La kinésiologie s’attache au bien-être global de la personne en tenant compte des dimensions physiques, émotionnelles, énergétiques spirituelles et mentales. Comme toutes les autres méthodes que je pratique, la kinésiologie permet de réduire le stress afin de redonner à chacun la possibilité de recontacter son potentiel, de retrouver son pouvoir personnel, la capacité de choisir et d’accéder à ses propres solutions.

Qu’est ce que le test musculaire?
le test musculaire

Le test musculaire utilisé en kinésiologie et dans de nombreuses autres méthodes, consiste à établir un dialogue direct avec le corps et sa mémoire. Tout ce que l’on vit est inscrit à différents niveaux dans le corps sous forme de mémoires. Ces mémoires peuvent être la vérité ou bien des croyances (des interprétations de la situation vécu, en fonction de nos peurs, blessures, suppositions, de ce que l’on a cru entendre,cru voir, compris et qui parfois au final n’a plus rien à voir avec ce qui s’est passé réellement). Il permet d’identifier les facteurs contribuant aux blocages et la nature des corrections nécessaires pour les lever.Grace au test musculaire qui utilise la relation entre les émotions, le cerveau et les muscles, on peut détecter s’il y a un stress ou non dans le corps en fonction de ce que l’on recherche. Le praticien exerce une légère pression sur une partie du corps (le poignet pour moi). En situation de stress les muscles se vident de leur énergie et « déverrouillent « , on parle alors de « test faible » et dans ce cas il ne résiste pas à la pression du kinésiologue. En temps normal ou lorsqu’il y a une émotion positive, les muscles  » verrouillent « , il est donc résistant à la pression du praticien, on parle de « test fort ». Cette réponse du tonus musculaire face au stress permet ainsi un échange d’informations avec le corps, et de mener une sorte d’enquête.

Pourquoi la kinésiologie LIBRE?

Il existe plusieurs méthodes et courant dans la Kinésiologie, j’ai choisi la Kinésiologie Libre. Mon enseignante Aude Bach est une personne qui a créé sa propre méthode, forte des enseignements fondamentaux qu’elle a suivi et de son expérience professionnelle. J’ai choisi Aude parce que son enseignement me parlait d’avantage et me correspondait beaucoup plus que le « Touch for Health » que j’avais commencé à l’EKMA de Paris en 2011. La kinésiologie libre est simple et intuitive elle fait appelle à nos propres ressources et utilise l’énergétique pour les corrections et équilibrations.

Comment se passe une séance?

C’est un moment agréable d’échange avec vous même et de prise de conscience. Ici « ON » signifie que j’inclue entièrement la personne dans le processus, avec l’aide de son corps, de ses ressentis et de ses souvenirs. J’ai toujours pour habitude de faire participer au maximum la personne à son évolution vers le mieux être, mais dans cette pratrique la personne prend une place encore plus importante que d’habitude.

  • On commence par un entretient où l’on va déterminer ensemble vos besoins et priorités. Je vous expliquerez la méthode. Vous vous installerez ensuite confortablement allongés couvert (e) de votre plaid.
  • On vérifie les « réglages » de votre corps, sans ça le test musculaire ne serait pas fiable.
  • On cherche ensuite l’objectif de la séance en partenariat avec votre corps, il se peut qu’il ne corresponde pas à votre demande. c’est le corps qui choisi ce qu’il est primordial de travailler en premier lieu.
  • On cherche les informations et les équilibrages dont la personne a besoin pour trouver ses solutions et avancer vers son objectif. Ici mon rôle est de faciliter le dialogue et la compréhension entre vous et votre corps.
  • Pour terminer, toujours grâce au test musculaire on recherche les bonnes méthodes « d’équilibration et de corrections » nécessaires à l’atteinte de votre objectif .
  • on procède aux vérifications et on clôture la séance.

Les bienfaits de la kinésiologie libre

Elle peut aider sur des problématiques physiques (douleurs, maladies, etc.) et psycho-émotionnelles (stress, peurs, phobies, anxiétés, angoisses, difficultés d’apprentissage, trouble du sommeil, trouble du comportement alimentaire, confiance, estime de soi…). Elle aide à favoriser l’évolution personnelle et spirituelle, à retrouver de l’élan vital, travailler la loi de l’attraction etc
Elle aide à comprendre la cause d’un mal-être, trouver des réponses, des solutions et atteindre ses objectifs.

Ce sont sensiblement les mêmes bienfait que pour tous soins énergétiques , la différence c’est que cette méthode vous permet vraiment de comprendre et prendre conscience des mémoires qui vous bloque. Je peux vous dire qu’on est très souvent surpris de certaines choses ancrées en nous. Je m’émerveille à chaque séance de la justesse, de l’efficacité et du potentiel de cette technique .

La kinésiologie libre, pour qui?

La kinésiologie s’adresse à tout le monde et à tout âge, y compris in utéro. Elle se pratique également pour les animaux à travers leur maitre et pour les plantes, arbres etc… Cette pratique s’adresse toutefois à des personnes ouvertes et larges d’esprits car la kinésiologie libre est une méthode spirituelle.

Combien de séances?

Comme pour les autres méthodes , il n’y a pas vraiment de règle, c’est différent selon les personnes et leurs besoins. Il arrive parfois que je propose de fixer un deuxième rendez-vous pour ne pas trop attendre entre deux séances, mais c’est assez rare et il n’y a pas d’obligation, chaque personne conserve son libre arbitre.