Pour favoriser l’envie de dormir :

Baillez, assis ou allongé

Le soir au moment du coucher en inspirant, ouvrez grand la bouche jusqu’à provoquer le bâillement. Il a la faculté d’accentuer la détente, d’augmenter l’oxygénation du corps et  le soir il favorise l’endormissement.

Surtout ne vous découragez pas, cela vient petit à petit. De nouveau, inspirer en gardant la bouche grande ouverte jusqu’à l’arrivée des bâillements.

Si vous faites cela à deux ce sera encore plus facile ! Vous connaissez le dicton un bon bailleur en fait bailler 7 !

Ensuite, allongé :

A chaque expiration thoracique, sentez le corps qui se dépose, s’enfonce dans le matelas. De haut en bas, commencez par l’arrière de la tête, les épaules, les coudes, les mains, les omoplates, puis tout le dos, le bassin, les cuisses, les mollets, puis les talons.

Puis passez ensuite à la respiration abdominale :

Bien confortablement installé sur le dos, le corps bien enfoncé dans le matelas, posez une ou les deux mains sur votre ventre. Portez votre attention sur la paume de vos mains, sur la sensation du toucher de votre ventre.  Inspirez profondément par le nez en gonflant bien votre ventre puis  expirez lentement par la bouche en dégonflant votre ventre. Pendant ce temps, sentez chaque mouvement avec la paume de vos mains et ressentez cette détente qui s’installe d’avantage après chaque expiration.

Pour ceux qui n’arrivent pas à vider leur tête pendant la respiration abdominale en plus d’apprécier la détente, vous pouvez vous concentrer sur une image qui vous plaît (un jardin, un paysage, une fleur, une rivière qui coule calmement, les vagues qui vont et viennent calmement, une cascade…) observez bien cette image ou cette scène, (couleurs, luminosité, sensations, sons, odeurs…) regardez bien tout ce qu’il y a à voir, ressentez bien tout ce qu’il y a à ressentir , soyez fou , on peut faire ce que l’on veut avec notre imagination, ce n’est pas réservé aux enfants ! Gardez simplement à l’esprit que cette scène ou cette image doit rester relaxante.

En général après quelques minutes de cet exercice, le sommeil s’installe sans que vous  ne vous en rendiez compte. Plus vous pratiquerez et plus vos nuits seront réparatrices.

Si vous êtes de nature anxieuse et que vous avez du mal à chasser vos idées ou que vos soucis vous réveillent pendant la nuit.

Avant de commencer la respiration thoracique et ensuite de continuer par la respiration abdominale

Imaginez devant vous un gouffre et un très beau coffre, chaque soir commencez par chasser vos idées noires, ou vos ennuis en les balançant dans cet énorme gouffre d’où ils ne pourront jamais revenir.

Puis faites l’introspection de votre journée et sortez chaque petit instant de bonheur ou de plaisir et déposez-les délicatement dans ce joli coffre pour bien les mettre à l’abri et bien les conserver. Encore une fois dans cet exercice de visualisation, il est important de se concentrer tout entier sur son ressenti, de bien imaginer avec tous ses sens, ce gouffre et ce coffre, la force de votre implication dans votre imagination fait la réussite de cette méthode. Cet exercice permet de terminer sa journée sur une note positive en s’arrêtant sur ces moments simples du quotidien qui nous font du bien et passent souvent inaperçus dans notre journée.

Si ces exercices ne vous conviennent pas, vous pouvez aussi utiliser cette méthode de respiration METHODE 4 7 8.

Si vous vous réveillez dans la nuit :

Surtout ne regardez pas l’heure pour ne pas stimuler votre cerveau, évitez de trop changer de position, restez au chaud, appréciez le confort de votre lit et de votre couette, ne réfléchissez pas trop et rendormez-vous calmement.

Si vous êtes vraiment trop réveillé, utilisez la méthode d’Andrew Weil. Et ne prenez pas l’habitude de vous lever pour lire, regardez la TV ou autre car vous allez entrer dans un cercle vicieux qu’il sera d’autant plus difficile à combattre.

 

 

 

Publicités